CENTRE HOSPITALIER DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL (CHUM) - PHASE 2

CENTRE HOSPITALIER DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL (CHUM) - PHASE 2 

Sans titre - 1
Prix et mentions North American Copper in Architecture Awards (NACIA) 2022 / Healthcare Environment Awards 2022 / 2 X Prix d'excellence en architecture OAQ et plus encore!
Après la livraison d’un hôpital entièrement fonctionnel à l'automne 2017, la seconde phase du Centre Hospitalier de l'Université de Montréal porte sur la démolition de l'Hôpital Saint-Luc et la construction d’un amphithéâtre, d’une bibliothèque, de stationnements et de bureaux, dont NEUF et CannonDesign ont assuré la conception. La planification des travaux en deux phases, grâce à un remaniement du programme par nos équipes, a permis d'accélérer le processus de construction, et de maintenir les activités du site durant toute la durée du chantier.
Lieu
Montréal, QC
Type
Santé, Institutionnel
Superficie
3M pi² / 278 709 m²
Statut
Complété (2021)
Collaboration
Conception : CannonDesign + NEUF architect(e)s / Révision de la conception, dessins d'exécution et surveillance des travaux : Jodoin Lamarre Pratte + Menkès Shooner Dagenais LeTourneux architectes
L'enveloppe de cuivre comme interface publique
Répartition des œuvres à travers le site
Aménagements paysagers au sol et en toiture

Implanté entre deux quartiers animés de la métropole – le Vieux-Montréal et le Quartier latin, le CHUM contribue à l’animation d’un secteur autrefois délaissé, tout en opérant la transition entre le fleuve et la ville. Il se connecte directement aux transports en commun, et peut être traversé de l’intérieur comme de l’extérieur via une série d’espaces publics, parmi lesquels un parcours artistique ponctué de 13 œuvres d'art et un parcours paysager composé de jardins à essences locales.

 


Une séquence d’objets architecturaux à l’identité forte, incluant l’amphithéâtre, le clocher Saint-Sauveur, la maison Garth, l’espace de recueillement et la bibliothèque, anime l’interface urbaine le long de la rue Saint-Denis. Au cœur du projet, une esplanade-jardin entoure l’amphithéâtre, aujourd'hui renommé "amphithéâtre Pierre-Péladeau", et dessine la transition entre le domaine public et les infrastructures de santé. Cet espace marque l’entrée principale du site en mettant en avant la vocation culturelle des lieux et la volonté d'accueillir le plus grand nombre de visiteurs.
 

Conçu comme un volume indépendant et caractérisé par son échelle humaine, l’amphithéâtre participe à l’intégration du complexe de santé à travers les relations qu'ils nouent avec la ville et sa communauté. Ses formes organiques sont le fruit d’un processus de conception basé sur une étude des flux et passé par une série d’esquisses et de maquettes. En résultent des lignes dynamiques, comme une invitation à la déambulation à travers le site.
 

À l’image de la passerelle Sanguinet, l’amphithéâtre s’entoure d’une enveloppe de cuivre sur ses cinq façades, clin d’œil à l'usage de ce matériau noble dans l’héritage architectural de Montréal. Les jeux de lumière provoqués par la microperforation des panneaux et la patine du matériau traduisent le passage du temps au fil des jours et des années. En son sein, une salle à configurations multiples est dédiée à l’organisation de conférences, de performances et d’évènements culturels pour un public de plus de 365 spectateurs.

Une série de 9 courtes vidéos explorent le chantier de construction du CHUM.

Crédit photo : Adrien Williams + Olivier Gariépy

Réalisations similaires